(2017-10-02)En cette année 2017, l’enseignementdu design contemporain à Taïwan a 60 ans. C’est le moment de réfléchir à nouveau sur l’essence du design et de l’améliorer :peu importe la qualité d’un concept ou d’un plan, il doit être conçu afin d’être expr

(2017-10-02)En cette année 2017, l’enseignementdu design contemporain à Taïwan a 60 ans. C’est le moment de réfléchir à nouveau sur l’essence du design et de l’améliorer :peu importe la qualité d’un concept ou d’un plan, il doit être conçu afin d’être exprimé. Les bonsdesigns rendront notre société plus efficace ! Unestructuredu design qui bouleverse le monde et un design qui bouleversela structure du monde.

« Les droits de l’homme du design »constituent la connaissance et l’engagement de base du designer.Le design peut être comparé à l’aiglequi, grâce à son vol en hauteur et savueattentive,peut faire tomber l’ours et le loup dans un précipice. Le design aura pitié du misérable et de l’indigentet sauvera la vie des pauvres.

Le Corbusier, architecte français d’origine suisse (1887-1965), souligna que satisfaire les« exigences fonctionnelles » est la mission primordiale de la conception architecturale. Le fondement du design contemporainréside dans cette question : comment surpasser le fonctionnalismeet le perfectionner ?

En 2011, l’association de design taïwanais (TADA) proposa « Design est politique », avec le thème suivant : à moins qu’il ne soit politique, le design ne pourra pas servir pleinement le peuple.Les plus vulnérables ont également droit au meilleur du design. Cette notion coïncide avec l’idée proposée parDavid Grossman, président du Conseil International du Design ico-D, selon qui « le bon design est un droit de l’homme ». Cela représente une initiative dans le cadre des« droits de l’homme du design ».

Lors de l’Exposition universelle de 2015, la « charte de Milan » souligna que « l’alimentation doit être un droit fondamental de l’homme, tout comme l’accès à de l’eau et à des denrées alimentaires adéquates, sûres, nutritives et propres ». À défaut, la dignité humaine n’est pas respectée. L’être humain n’a pas seulement besoin de se vêtir et de se nourrir ; les besoins environnementaux, de sécurité ainsi que la dignité humaine, sans distinction entre riches et pauvres, doivent être conçus.

L’an prochain (2018), la Déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU de 1948 entrera dans sa soixante-dixième année. Le paragraphe1 de l’article 1 de la loi fondamentale allemande du 23 mai 1949(« La dignité de l’être humain est intangible.Tous les pouvoirs publics ont l’obligation de la respecter et de la protéger. ») et l’article 22 de la constitution de la République de Chine(Taïwan) (« Touteautre liberté et tout autre droit du peuple, ne portant aucun préjudice à l’ordre social et à l’intérêt public, est garanti par la Constitution. »)ont la même portée.

Le design doit avoir lavision d’une nation démocratique, dont l’essence est destinée au peuple. Le philosophe hollandais Baruch Spinoza (1632-1677) précise que le but ultime de l’État n’est pas de gouverner le peuple, mais de libérer l’individu de l’angoisse et d’obtenir des droits humains naturels absolus. Le designest l’essence de cet instrument.Au-delà de la nation, le design n’est pas uniquement destiné au peuple, mais également à « l’être humain ».

Le design ne sert pas seulement dans la conception de produits et de services, mais,en s’appuyant sur les droits de l’homme et en se montrant rationnel, systématique, au bénéfice du gouvernement et de la nation, il doit proposer des conseils de conception. Si le design est purement un moyen économique, sa valeur restera limitée.

Je tiens à mentionner au sujet de la conception du« design desdroits de l’homme »ce qu’adit Ésaïe : « Mais ceux qui se confient à l'Éternel reprennent de nouvelles forces. Les ailes leur reviennent comme aux aigles. Ils courront et ne se fatigueront point ;ils marcheront et ne se lasseront point. »

(By Brain Wu (Wu Chin-sheng), fondateur et membre à vie de l’association « Taiwan Amoeba Design Association (TADA) » ,éditeur de « Brain Magazine »)

<設計人權宣言>倡議 手冊下載.PDF

設計人權

中文版
英文版
日文版
法文版

延伸閱讀
動腦觀點1 翻轉產業的產業
動腦觀點2 產業翻轉:「門,開在哪裡?」
動腦觀點3 建立「愛的國度」 是執政的義務
動腦觀點4 危險意識 國之磐石
動腦觀點5 新創意時代
動腦觀點6 建設最該建設的
動腦觀點7 台灣需要大謀略
動腦觀點8 設計國家
動腦觀點9 翻轉台灣 捨易取難
動腦觀點10 一分鐘能翻轉什麼?
動腦觀點11 設計人權